Capillar

39,00 

L’incroyable système capillaire.

Tous les médicaments de la circulation sanguine n’agissent que sur les réseaux artériels et veineux qui ne représentent en fait que 20% de la circulation totale ; à savoir que le cœur ne pompe le sang que dans ces 20% du réseau. Les 80% restants sont constitués d’une énorme pelote de cheveux creux, répartis dans tout le corps et d’une longueur évaluée à (tenez-vous bien) 100.000 km ! Ces micro tuyaux sont tellement fins, qu’un seul globule rouge peut passer à la fois, et encore, en s’aplatissant…. Il est évident que le cœur est incapable de pousser le sang dans un tel système. Alors, comment la progression capillaire peut elle se faire ? Et bien simplement par un mécanisme péristaltique commandé par le système nerveux parasympatique – (comme pour l’intestin).

Des dizaines de milliers de capillaires offrent aux cellules de proximité l’oxygène et tous les nutriments dont elles ont besoin, tout en évacuant les toxines et les déchets. Si les capillaires sont endommagés ou colmatés, le flux sanguin se trouve ralenti voire stoppé, les cellules sont alors affamées, assoiffées et étouffent par manque d’oxygène. Cela conduit à la mort cellulaire et à la dégénérescence.
Sachez qu’à l’âge de la retraite, il ne reste chez beaucoup de personnes, en moyenne que 40% de leur réseau capillaire fonctionnel. Vous voyez ce que cela veux dire ?…

En stock (peut être commandé)

Description

Salmanov et la capillothérapie.

L’éminent médecin russe A.S. Salmanov (1875-1965.) a été le premier à proposer une amélioration de la santé et du bien être grâce au rétablissement des capillaires. Il écrit : « La question n’est pas de trouver un traitement pour une maladie bien définie, mais de restaurer le corps endommagé du patient, indépendamment du diagnostic. La raison de ces anomalies fonctionnelles réside surtout dans les capillaires. Les traitements actuels négligent l’importance du travail des capillaires où 80% du sang circule pour approvisionner dans la profondeur, les organes et les tissus. La conservation et le bon fonctionnement des capillaires doit être la base de la médecine future ».
De grands hôpitaux et centres médicaux à Rome, Paris et Berlin ont utilisé avec succès, pendant de nombreuses années la capillothérapie du Dr Salmanov.

Le taxifolin (dihydroquercétine).

Cette substance est extraite d’un bois de mélèze Sibérien écologiquement pur, qui est un puissant bioflavonoïde dont la structure moléculaire ressemble à celle de la quercétine. Près de 600 études sur plusieurs décennies, réalisées en Russie pour la plupart, ont été publiées sur son efficacité, ainsi que sur l’absence d’effets secondaires. Récemment la société Blogovitol Limited a commencé une enquête scientifique en coopération avec le département de recherche médicale à l’hôpital de l’université de Mayence en Allemagne.
Jusqu’ à présent toutes les enquêtes confirment que la dihydroquercétine possède en plus des propriétés anti oxydantes sur le processus métabolique, d’importants effets de protection du système cardiovasculaire. Depuis nombre d’années la dihydroquercétine connait un important succès en tant que complément alimentaire sur le marché russe.

Les conclusions convergentes des études ont montré que la dihydroquercétine (taxifolin) :

  • Protège les membranes cellulaires.
  • Améliore la micro-circulation sanguine dans tout l’organisme.
  • Normalise le métabolisme au niveau cellulaire.
  • Exerce des activités anti-inflammatoires et hépatoprotectrice.
  • A un effet anti-œdémateux.
  • Diminue les niveaux du cholestérol.
  • Réduit la formation de caillots et la viscosité sanguine,
  • Agit en synergie avec la vitamine C dont elle renforce les effets
  • Inhibe le vieillissement prématuré des cellules renforce les parois des vaisseaux et des capillaires
  • Normalise le cholestérol et les triglycérides du sang empêche l’athérosclérose réduit le risque d’AVC
  • Réduit le risque de crise cardiaque antioxydant plus puissant que la vit E, la rutine et le bêta-carotène
  • Renforce le flux sanguin dans la rétine, apportant une protection contre la DMLA
  • Prévient la formation de la cataracte en inhibant une enzyme du cristallin
  • Abaisse la pression sanguine
  • Normalise la mesure électrique associée à l’activation des ventricules du cœur
  • Inhibe la peroxydation lipidique inhibe l’apolipoprotéine B, un des premiers composants du LDL
  • Augmente la concentration et l’activité intellectuelle dans 60 % des cas.

Le Capillar.

C‘est à partir de la dihydroquercétine – flavonoïde – que les scientifiques russes ont développé CAPILLAR complément alimentaire actif, fabriqué en conformité avec les enseignements de Salmanov.

C’est un produit qui réunit à la fois les propriétés de la vitamine E et de certaines substances, telles que la rutine et le Β-carotène, mais décuplées.
La fabrication de la dihydroquercetine à partir de la poudre de bois des mélèzes sibériens est conforme à des normes technologiques et hygiéniques très strictes.
Le contrôle du produit final obtenu est réalisé par chromatographie liquide.

 Source: Michel Dogna 21 fevrier 2017

Ingrédients pour un comprimé :

Dihydroquercétine (taxifoline) 10 mg // Agents de compression : stéarate de calcium 1% // Sorbitol 240 mg

Une boite contient 200 comprimés de 0,25g – complément alimentaire

Recommandations d’utilisation:

1 à 2 comprimés, 2 à 3 fois par jour au repas
Dose maximale journalière : 60 mg
Pour adultes et enfants de plus de 14 ans. Tenir hors de portée des enfants.

Ne peut remplacer une alimentation équilibrée et variée.

Indications :

  • Allergies
  • Arythmie cardiaque
  • Athérosclérose
  • Baisse de mémoire
  • Cardiopathies ischémiques
  • Cataracte
  • Diabète type 2
  • DMLA
  • Fonction cérébrale défectueuse
  • Hypertension
  • Hyperviscosité sanguine
  • Immuno-déficience
  • Inflammations
  • Membres et extrémités froides
  • Obstructions capillaires du cerveau
  • Stase capillaire périphérique
  • Système cardiovasculaire délabré
  • Varicosités
  • Vieillissement de la peau

Situations d’urgence (Infarctus cardiaque ou cérébral, poussée hypertensive, arythmie paroxystique, tachycardie)

Dans certains hôpitaux de Russie, le premier geste avant la prise en compte médicale des patients est de leur faire prendre 8 à 12 comprimés de Capillar il suffit d’une vingtaine de minutes pour calmer la crise paroxystique, et de sortir de la phase dangereuse.
Gardez cela en mémoire, et prévoyez une boite de secours, pour une alerte éventuelle dans votre entourage ou pour vous-même.